Partons à la découverte de la cosmétique naturelle. Femmes à la peau sensible, c’est pour vous !

Ce phénomène se veut à la fois bon pour le corps et pour l’environnement. La slow cosmétique peut presque être considérée comme un art, l’art de fabriquer soi-même ses produits de beauté quotidiens. C’est aussi une réponse directe aux abus des grands groupes de cosmétiques et des publicitaires qui, en plus de créer un besoin là où il n’y en a pas forcément, promettent monts et merveilles aux consommateurs dans l’espoir de les faire consommer.

La slow cosmétique n’est pas si récente que ça. Depuis 2012, le mouvement prend de plus en plus d’ampleur, mais nos grands-mères ont toujours eu des recettes de beauté maison, transmises parfois par les femmes de leurs familles depuis des générations. Aujourd’hui il est possible de créer soi-même des produits de beauté qui rivalisent avec ceux bourrés de produits chimiques, synthétiques et à long-terme toxiques que l’on trouve en grande surface.

Accessible à tous, écologique et économique, cette cosmétique maison, toujours naturelle, met en avant les ingrédients simples et d’origine végétale. Les partisans de la slow cosmétique sont très attachés aux produits de beauté labellisés bio. De plus, la slow cosmétique est considérée comme une vrai détox.

Pour commencer, faire le tri dans toutes ses crèmes est existentiel puis il faut se concentrer sur les gestes de beauté essentiels (nettoyage/démaquillage, hydratation et protection). Une fois le bilan fait, la détox peut commencer. Afin que la slow cosmétique soit efficace, une bonne connaissance de sa peau, de son fonctionnement et de ses besoins est exigée.

L’huile de noix de coco, l’Aloe Véra et les huiles essentielles sont des ingrédients qui sentent naturellement bons et aux nombreuses propriétés. Avec un seul pot d’huile de noix coco, vous pouvez préparer au moins une dizaine de produits de beauté naturels ! Attention, certains ingrédients peuvent réagir entre eux ou être allergisants, vérifiez leurs propriétés avant de vous lancer.

 

Les promesses des produits de beauté sont alléchantes, mais elles n’en sont pas moins trompeuses. Le marketing invente toujours des nouveaux produits révolutionnaires pour nous apporter enfin la solution à un « problème » cutané ou capillaire, quand finalement, accumuler tous ces produits chimiques n’est certainement pas la bonne solution.

La Slow Cosmétique milite pour une cosmétique saine et éthique. Elle nous invite à ouvrir l’œil sur les composants de nos produits habituels pour distinguer ceux qui sont issus de la pétrochimie, transformés, synthétiques, à base de silicone, irritants, polluants et enfin, il y a les célèbres perturbateurs endocriniens. Depuis quelques années, l’émergence d’une conscience à ce niveau est indiscutable.

Il faut dire que les différents scandales concernant les compositions des produits de beauté laissent à désirer. Conservateurs synthétiques et perturbateurs endocriniens sont présents dans la quasi-totalité des produits de beauté que l’on trouve sur le marché.

Mieux vaut savoir réellement ce que l’on trouve dans nos produits !

Voici une vidéo qui pourrait vous inspirer :

 

Alors convaincue ?

 

Blandine G.