Quitter son bureau étriqué et ses collègues moroses pour monter sa propre boîte, bon nombre d’entre nous y a déjà pensé. Mais combien sommes-nous à avoir franchi le pas ? Parce qu’une simple idée ne suffit pas, il y a aussi toutes ces contraintes financières, familiales,… Nous sommes d’ailleurs près de 63% à penser qu’il est plus difficile pour une femme chef d’entreprise de concilier vie privée et vie professionnelle que pour les hommes. Un constat qui n’a pas pour autant freiné certaines. Retour sur le parcours de 2 mamans fonceuses et entrepreneuses jusqu’au bout des ongles !

20140624-142424.jpg

Basak est consultante en webmarketing, elle intervient notamment sur des missions telles que la refonte des sites internet et le référencement. Mais c’est aussi la maman d’une petite fille de 4 ans ½. Après avoir travaillé 5 ans dans le webmarketing, c’est d’ailleurs une des raisons qui la pousse à monter sa propre agence « J’ai voulu être plus présente dans la vie de ma fille. Cela m’a motivé pour créer mon agence. ».
Des journées bien rodées pour cette chef d’entreprise qui collent parfaitement avec l’emploi du temps de sa fille : « J’emmène ma fille à l’école à 8h20. J’essaie toujours de me libérer pour 16h30 afin de la récupérer à la sortie de l’école. Quand il fait beau, on va dans un parc où elle joue avec ses amis jusqu’à 18h30. »

Hulda, maman d’un petit ange de 3 ans est maroquinière à son compte. D’abord un loisir, c’est une activité qui a pris de l’ampleur lorsque les commandes arrivaient au point de prendre tout son temps. Puis le moment de se consacrer à plein temps à cette activité était venu sans qu’elle ne se pose de questions, comme une évidence.
Mais être à son compte ne veut pas dire vie facile. Hulda nous le rappelle: «  Certes nous pouvons nous libérer en cas de besoin sans rendre de compte à qui que ce soit, mais le bon fonctionnement d’une entreprise dépend surtout de la rigueur. Les mois chargés, les horaires, jours fériés et weekends on les oublie. Cependant, les semaines ou les mois moins propices à la vente, permettent de profiter plus de la famille. ».

Même si Basak n’hésite pas à aménager ses horaires de travail pour sa vie de famille, elle se doit de travailler le soir ou le week-end afin d’atteindre les deadlines. Le travail à domicile n’est pas non plus de tout repos, surtout quand il faut justifier aux clients les bruits de fond d’une petite fille qui joue !
Malgré tout, pour toutes deux, le fait d’être maman reste une force, une source de motivation et d’amour pour aller de l’avant.

Un dernier conseil pour toutes les agaçantes qui souhaiteraient sauter le pas ? « Il est important d’être soutenu par ses proches et aidé financièrement et/ou moralement au lancement de son projet de création d’entreprise. Il faut aimer son travail et relever de nouveaux challenges. ».
Et si vous souhaitez plus de trucs et astuces pour bien combiner votre vie de maman et d’entrepreneuse, allez faire un tour sur le blog très utile d’Anne Delacourt : http://www.mamanentrepreneur.fr
Lucie Duboquet
Annexes :

BCD BUSINESS
Agence de Communication et Marketing
www.bcd-business.com (en cours de construction)

Pitilico – Sacs à main et petite maroquinerie
http://pitilico.blogspot.fr/