Nous sommes nombreu-x-ses  à avoir des tas de choses que l’on garde sans raison. Des trucs qu’on achète alors qu’on les a déjà  en 2 exemplaires à la maison.

J’ai acheté le livre « J’arrête le superflu » sans y vraiment y croire. J’ai d’abord été attirée par la couverture très girly et me suis sentie un peu concernée par le superflu dont je m’encombre. Eh oui, comme la plupart d’entre nous j’ai une vingtaine de sacs, une cinquantaine de chaussures, un tiroirs fourre-tout alors qu’en réalité je porte et utilise toujours les mêmes choses.

Comme pour me rassurer, je garde mon dressing bien rempli et me plains de ne pas avoir assez de place !  J’ai des boites sous mon lit, un débarras rempli de cartons et me suis convaincue qu’ils avaient une valeur sentimentale.

Joanne Tatham reprend tous ces comportements et d’autres  dans son livre pour nous aider à nous séparer de tout ce qui n’est pas nécessaire aussi bien sur le plan matériel que sur le plan social.

Elle nous invite à changer  notre comportement en 21 jours. A chaque jour sa phase de rangement.

Je me suis lancée dans l’aventure avec une certaine flemme. Quelques exercices sont fastidieux alors je me suis permise de passer les étapes pour lesquelles je n’étais pas prête.J’ai quand même été poser la question à l’auteure pour savoir si cette méthode peut être aussi efficace et voici sa réponse :

Le livre a été conçu pour donner un plan d’action efficace qui peut être suivi sur 21 jours, mais en tant que coach, je ne peux que recommander que chacun(e) avanceJoanneTatham200Sqà son rythme. Essayer de suivre un rythme qui ne nous convient pas, c’est le meilleur moyen de laisser tomber !

Il y a un ordre logique, c’est vrai, mais ce n’est pas parce que tu ne fais pas un truc (en tout cas, pas aujourd’hui) que tout va s’effondrer 😉 Je préfère nettement que tu zappes ce que tu n’es pas prête à faire aujourd’hui et que tu passes au point suivant.

Ouf! Je déculpabilise !

De la déconnexion au rangement des papiers, de la simplification des relations sociales aux priorité de vie, tout est passé en revu. Ce livre m’a permis d’y voir plus clair dans mes habitudes de rangement et d’organisation au quotidien.

Je me suis remise en question sur plusieurs points et ai réussi à me débarrasser de l’angoisse du papier à chercher dans ma pile des documents à classer.

Pour celles et ceux qui cherchent une méthode simple et efficace ce livre est peut-être fait pour vous.

 

 

Photo 26-03-2015 14 32 24

 

Dernier conseil de Joanne Thatam : « En gros, quelle que soit la façon dont tu passes à l’action, le plus important c’est que tu agisses et que tu te sentes bien en le faisant. Si tu préfères suivre tout le livre en 21 semaines ou même 21 mois plutôt que 21 jours parce que ça te va mieux, je dis banco !  »

Merci à Joanne d’avoir pris le temps de répondre à mes questions.

Retrouvez « J’arrete le superflu » dans toutes les bonnes librairies 🙂