Axel Leyrat, un trentenaire en quête de sens, a démissionné d’une multinationale pour réaliser son rêve : écrire un roman. C’est alors que sa femme Natacha, une executive-woman, le quitte et lui annonce qu’elle va s’installer à New-York avec leur fils Igor.

 

Les Agaçantes : Dans votre livre, vous parlez du monde cruel de l’édition, c’est du vécu ?

Julien Simonet : Quand j’avais 20 ans, j’ai écrit un roman qui est passé à un cheveu d’être édité dans une grande maison d’édition. Je me suis inspiré de cette expérience pour nourrir le parcours du combattant de mon personnage, Axel. La grande différence entre lui et moi, c’est que pour Axel la publication de son livre est vitale : s’il ne réussit pas à faire éditer son roman en un temps record, il risque de ne pas avoir la garde de son fils.

Les A : Vous racontez une histoire d’amour des temps modernes loin des clichés sur le romantisme et très proche d’une certaine réalité. Pourquoi ce regard sur les relations amoureuses ?

Julien S. : Je suis parti du constat que l’amour, c’est mettre l’autre avant soi. Mais nous sommes dans une société de plus en plus individualiste qui nous pousse à mettre nos désirs avant ceux de l’autre. C’est ce nouveau visage des relations amoureuses, cette équation complexe, que j’ai voulu interroger sous l’angle du divertissement.

Les A : vous êtes scénariste à côté, cela vous a aidé ?

Julien S. : En tant que scénariste, j’ai travaillé dernièrement sur une comédie romantique assez traditionnelle (NDLR : Amour et turbulences) et j’avais envie de donner dans ce livre, une vision plus réaliste et plus caustique de l’amour aujourd’hui.

20465398

 

Les A : Vous avez l’air de bien connaître les femmes, quelles sont vos sources ?

Julien S. : Merci !! ( rires) Pour le personnage féminin qui a une problématique liée à l’horloge biologique, je me suis inspiré de femmes que j’ai rencontrées ou bien connues. Le personnage de Juliette est un « patchwork » de ces différentes femmes. La question de l’horloge biologique touche toutes les femmes après 35 ans qu’elles aient eues ou non des enfants. C’est un sujet passionnant surtout au vu des progrès scientifiques sur la fécondité et des nouvelles options qui s’offrent aux femmes. Et d’un point de vue dramatique, en faire une course contre la montre m’a plutôt amusé !

Les A : Vous écrivez à quel rythme ?
Julien S. : Tous les jours, puisque j’ai la chance depuis 10 ans d’exercer le métier de scénariste ! (NDLR : Il a co-écrit des séries et des téléfilms pour TF1, Arte, canal : les invincibles, amour et turbulences et récemment le grimoire d’Arkandias actuellement en salle qu’ila co-réalisé).

les invincibles

Les A : Vous projetez d’adapter ce livre au cinéma ?

Julien S. : On m’a fait des propositions, je ne vous le cache pas, on verra !

Les A : Quels conseils pouvez-vous donner aux personnes qui aimeraient devenir écrivain ou scénariste ?

Julien S. : J’en ai trois : travailler, travailler, travailler…

Les A : Quelle appli utilisez-vous quotidiennement et dont vous ne pourriez plus vous passer ?

Julien S. : Shazam, allociné, facebook
Julien Simonet dédicacera son livre à Paris le 19 novembre à 19h30 à la librairie les Guetteurs de Vent, 108 avenue Parmentier 75011 Paris.
Le film « le grimoire d’Arkandias », actuellement au cinéma.

http://livre.fnac.com/a7232166/Julien-Simonet-Un-livre-un-arbre-et-des-emmerdes

http://www.allocine.fr/seance/film-224437/recherche/?q=paris+