IMG_0280[1]L’idée ? Ok. Le test en auto entrepreneur ? Ok. Tout est prêt pour se lancer, on vous encourage et vous êtes sûr(e) de vous.  Vous allez créer une SARL mais  par où commencer ?  

Pour faire simple, je vous ai rassemblé les infos importantes sur la création d’une SARL en 7  points :
1. Avoir un projet clair pour créer ses statuts
Les statuts constituent  la base juridique de votre entreprise, il faut en dire le plus possible pour vous protéger un maximum. Il est important de tout prévoir. Par exemple, si vous avez un blog en plus de votre activité, il pourra surement se  transformer en plateforme publicitaire avec le temps. Dans ce cas précisez-le ! Prévoyez l’avenir et envisagez votre activité à plus au moins long terme en mentionnant tous les services que vous seriez amené à commercialiser.
Tous les accords entre associés doivent y être également notés.
2. L’association
Les dirigeants d’une SARL peuvent être deux associés au minimum et 100 au maximum
S’associer est une solution qui permet d’avoir un soutien impliqué, la motivation est donc dupliquée.  Mais être plusieurs sur un projet peut aussi entraîner des désaccords.
Pour vous prémunir des conflits je vous propose d’opter pour un 49-49 avec  un tiers qui aurait 2% des parts. Ce tiers pourra vous sortir des situations compliquées causées par l’éventuel blocage d’un 50-50.
Toute la difficulté est de trouver ce tiers car il doit être neutre. Heureusement, plusieurs sites existent pour trouver la perle rare :
3. Choisir sa banque pour déposer le capital
Le choix d’une banque est important et doit être fait avant le dépôt du dossier au greffe.  La banque familiale peut ne pas convenir pour un compte pro. Comparez les offres et services des banques pour définir votre meilleur partenaire financier. Surtout si votre projet demande un capital de départ. La caisse d’épargne et la banque populaire sont connues pour encourager les projets de jeunes entrepreneurs.
En ce qui concerne la gestion financière de l’entreprise, plusieurs solutions s’offrent à vous.
En effet, dans un cas de cogérance les associés ont chacun tout pouvoir d’engager la société. Cependant, l’organisation de la gestion conjointe de la SARL  pourra être revue à  votre manière en fonction de ce que vous aurez noté dans les statuts.
4. L’annonce légale
Vous trouverez tous types en tarif pour faire votre annonce légale.
Le prix de l’annonce dépend de votre département et du nombre de lignes  publiées. Cependant, les prix sont variables d’un journal  l’autre. N’hésitez pas à comparer.
5. L’ACCRE ça aide !
urssaf
L’accre c’est un dispositif mis en place par l’Urssaf qui permet d’être exonéré des charges pendant 1 an. Vous pouvez le faire pendant vos formalités administratives de création d’entreprise et dans les 45 jours qui suivent le dépôt du dossier au tribunal de commerce.
Cette aide concerne :
  • Les demandeurs d’emploi indemnisés ou susceptibles de l’être.
  • Les demandeurs d’emploi non indemnisés, ayant été inscrits 6 mois au cours des 18 derniers mois au Pôle emploi.
  • Les bénéficiaires de l’allocation temporaire d’attente (ATA).
  • Les bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique (ASS).
  • Les bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active), ou leur conjoint ou concubin.
  • Les personnes remplissant les conditions pour bénéficier de contrats « nouveaux services – emplois-jeunes » ainsi que celles embauchées dans le cadre de ce dispositif et dont le contrat de travail a été rompu avant le terme de l’aide.
    Il s’agit :
    – des jeunes âgés de 18 à moins de 26 ans (sans autre condition),
    – ainsi que des jeunes âgés de 26 à moins de 30 ans, qui n’ont pas travaillé pendant une période suffisamment longue pour s’ouvrir des droits aux allocations chômage, ou qui sont reconnues handicapées.
  • Les salariés repreneurs de leur entreprise en difficulté (dans le cadre d’une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire).
  • Les titulaires d’un contrat d’appui au projet d’entreprise (Cape), s’ils remplissent l’une des conditions ci-dessus.
  • Les bénéficiaires du complément de libre choix d’activité (allocation versée aux personnes qui interrompent totalement ou partiellement leur activité professionnelle pour s’occuper de leur enfant de moins de trois ans).
  • Les personnes qui créent une entreprise dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPPV).
6. L’arce ça peut aider aussi !
Logo_Pôle_Emploi
Cette aide du pôle emploi concernent les personnes en création ou reprise d’entreprise. Pour en bénéficier, vous devez demander l’aide avant de déclarer votre entreprise.
Il s’agit d’une avance sur vos indemnités chômage. Il vous est accordé en une fois 45% des indemnités chômage que vous auriez dû percevoir. Cette aide est accordée au cas par cas, n’hésitez pas  vous renseigner pour connaitre vos droits.
Si votre entreprise n’a pas besoin d’un capital important qui vous forcerait  à débloquer cette aide, vous avez la possibilité de continuer à percevoir vos indemnités chômage à compter du commencement effectif de votre activité. Il faudra donc continuer à déclarer être toujours à la recherche d’un emploi et un maintien total ou partiel de l’allocation sera possible selon les revenus produits par l’entreprise.
7. Attention on n’a pas fini…
Plusieurs documents sont demandés pour un dépôt du dossier au greffe du tribunal  de commerce rattaché au siège de l’entreprise :
Un vrai bon document administratif long avec plein de cases appelé l’imprimés M0 SARL 
Si l’activité déclarée est réglementée,il vous faudra justifier de votre qualification.
Une copie de la pièce d’identité ou copie recto verso du titre de séjour en cours de validité.
Une déclaration sur l’honneur de non-condamnation  datée et signée en original par le ou les gérants
Une attestation de filiation.
Pour les commissaires aux comptes (si vous en avez désigné un)  il vous faudra fournir un justificatif de leur inscription sur la liste officielle des commissaires aux comptes si celle-ci n’est pas encore publiée et la lettre d’acceptation de leur désignation.
8. Et après? 
Si tout est ok, votre immatriculation est faite dans les 8 jours selon les délais de traitement du tribunal de votre commune.
Si vous avez encore des questions ou vous avez envie d’apporter des précisions à notre article, n’hésitez pas  à faire des commentaires, on aime bien ça !