Céline créatrice de Sur le nuage de Meije

-Que vends-tu, depuis quand ?

Je vends des bijoux et accessoires de mode depuis maintenant un peu plus de deux ans. Influencée par mes voyages, les produits que je propose sont un mix de mes créations et de trouvailles faites aux quatre coins du monde.

Lors des Braderies chics, je reverse toujours un pourcentage de mes ventes à divers association caritatives.


-Depuis quand participes-tu aux événements des Agaçantes ?

Je participe aux vide dressing des Agaçantes depuis le début de mon activité il y a deux ans. J’ai été présente à quasiment tous les événements depuis !

-Quelle est ta clientèle ?

Ma clientèle est assez mixée grâce aux divers produits que je présente. Cependant, elle est évidement principalement féminine et entre 16 et 50 ans. Le produit qui rassemble le plus de personnes différentes sont mes grosses bagues excentriques en laiton, qui arrêtent aussi bien les jeunes filles que leur maman, leur copain ou leur beau-père biker !

– Quels prix pratiques-tu ?

J’ai une politique des prix (très) doux. Rien sur mon stand ne dépasse 25 euros en règle générale. Lors des événements des Agaçantes je peux donc présenter un large choix de bijoux et accessoires à moins de 10 euros sans modifier mes habitudes de vente. Je propose également des fins de série à prix cassés. De plus, pour rester dans l’esprit braderie et faire plaisir à mes clientes, je baisse quelques produits phare de la boutique comme les boucles d’oreilles vendues dans leur bocal de 14 à 10 euros ou mes bagues de 12 à 10 euros pour l’occasion.

Vendre aux braderies chics aux prix uniques, est-ce rentable pour toi ?

Je vends toujours très bien lors des braderies chics des Agaçantes dû à la grande affluence et à la mixité de la clientèle. Je repars généralement bien plus légère qu’à l’installation !

-Pourquoi les Agaçantes ?

Les Agaçantes sont les seules à proposer une braderie à l’échelle des vide dressing branchés de la capitale avec des petits prix. C’est, à mon sens, un très bon concept qui permet à tous types de publics de s’y retrouver. J’ai souvent l’impression que c’est le vide dressing qui amène le plus de mixité sociale. Ce dernier point est essentiel pour assurer un maximum de visibilité et de personnes présentes lors des événements. Je suis très pressée de découvrir le nouveau format de la rentrée 2017 !

 

https://www.facebook.com/SurlenuagedeMeije/