Chose promise, chose due ! Voici les conseils de Delphine pour apprendre à se détendre où que vous soyez.

 zen4

Commencez par prendre conscience de votre respiration. On ne respire pas de la même façon quand on travaille, quand on dort, qu’on papote avec une amie, pendant un rendez-vous important,… En résumé, quand on est détendu ou quand on est stressé. Prendre le temps de respirer consciemment, c’est à dire respirer en se posant, en prenant le temps d’écouter sa respiration, pleinement, profondément, en remplissant bien ses poumons, que le diaphragme pousse bien sur le ventre à chaque inspiration.  En respirant ainsi, le calme s’établit. On respire mieux, on vit mieux !

Il est important de créer un moment tourné vers soi, vers sa respiration (le matin, avant de se lever, le soir, ou encore sous sa douche, mais aussi dans le métro.

Concrètement, ce que vous pouvez aussi faire (chez vous, au bureau, dans le métro) :

1-   Asseyez-vous, le dos bien droit, vos épaules relâchées, les deux pieds bien posés au sol. Gardez bien votre tête alignée dans l’axe de votre colonne vertébrale. Fermez les yeux. (Ne vous inquiétez pas, si vous êtes dans le métro, aucun stress à avoir, personne ne fait attention à vous !!)

2-   Posez vos mains sur votre thorax avec vos doigts bien écartés. Inspirez profondément en gardant les mains positionnées ainsi et quand vous expirez, concentrez-vous sur le mouvement de votre cage thoracique et vos mains qui accompagnent ce mouvement.

3-   Remettez vos mains sur vos cuisses, respirez naturellement et concentrez vous sur les sensations dans votre corps, prenez conscience du calme qui vous envahit. Recommencez ensuite en reprenant le point 2.

Il est important de faire cet exercice trois fois minimum. Cela aide votre corps à intégrer le mouvement. Bien faire une pause entre chaque mouvement. Cela aide votre esprit à intégrer l’intention du mouvement. Pour cela, pensez à garder vos yeux fermés et à vous concentrer sur les effets de cette respiration dans votre corps. Prenez conscience de la détente qui s’installe un peu plus à chaque fois (point 3).

Cet exercice de respiration peut vous aider à relâcher la tension et débloquer votre respiration au niveau de votre thorax.

esprit-zen-jardins-9f8e00T650

Vous pouvez ensuite, toujours dans cette même position, c’est-à-dire assis, pieds à plat et dos droit, placer une main sur votre ventre et l’autre dans le bas de votre dos. Pour vous concentrer sur votre respiration basse.

1-   Commencez par respirer par le nez en gonflant le ventre (car en cas de stress, la partie abdominale peut concentrer toutes les tensions, cela fait donc du bien de se relâcher et d’avoir cette amplitude dans cette zone via la respiration).

2-   Une fois que l’inspiration est faite, retenez votre respiration cinq secondes,

3-   Puis relâchez tout en expirant par la bouche et comme si vous cherchiez à rapprocher vos deux mains l’une de l’autre (votre ventre se creuse donc).

Avec ce type d’exercice, retenir sa respiration quelques secondes est important. Cela donne le temps à l’oxygène de bien pénétrer dans les poumons et le reste du corps, avant d’expulser le CO2 de votre corps et toutes les tensions qui vont avec !

Vous pouvez pour finir faire l’exercice que l’on appelle « le pompage des épaules » :

1-   Mettez-vous debout avec les jambes écartés de la largeur de votre bassin et les épaules lâches. Mettez vos bras le long de votre corps, poings fermés.

2-   Inspirez et retenez votre respiration, haussez/abaissez vos épaules plusieurs fois (pas obligé de faire ça vite !).

3-   Relâchez vos épaules, vos bras, vos mains tout en soufflant fortement.

Mouvement à refaire 3 fois avec, entre chaque mouvement, une pause pour accueillir les sensations dans son corps et prendre conscience de la partie haute de son corps qui se relâche, se détend, que vos bras sont un peu plus longs…

N’hésitez pas à abuser et ré-abuser de ce types d’exercices.

Pour poursuivre ces exercices et en savoir plus sur la sophrologie, n’hésitez pas vous rendre sur le site de Delphine http://www.respirer.org/.